FANDOM


L'AUTRE DUCHESSE DE BRETAGNE " ERMENGARDE D'ANJOU" 1068 - 1146+ Modifier

Ermengarde portrait

Fille de Foulques IV conte d'Anjou, le Rechin et d'Hildegarde de Beaugency, cède leur fille au comte de Poitiers, Guillaume IX d'Aquitaine en 1089. Le prince aux meurs volages la répudie trois ans plus tard.

800px-Sceau Alain Fregent

Son père cherche à la remarier promptement et elle échoit à Alain Fergent duc de Bretagne et comte de Nantes, afin de sceller une alliance contre la Normandie. Déçue par le mariage, elle par une1ère fois vivre à l'abbaye Notre-Dame de Fontevraud, au côté Robert d'Arbrissel, réclamant l'annulation des noces en évoquant un souci de consanguinité.

Marbode directeur des écoles épiscopales d'Anger, refuse de prendre en considération ses propos, et oblige Robert d'Abrissel à la rendre à son mari, le duc de Bretagne.

Femme de caractère, affirmant son autorité, l'influence d'Ermengarde se vérifie dans une charte conservée de 1117. Bienheureuse catholique, elle est fêtée le 1er juin en Maine et Loire, protectrice de l'abbaye de Fontevraud. Pas en Bretagne, alors qu'elle fut chargée de gouverner celle-ci en l'absence de son mari, parti en croisade (1ère croisade fut en Palestine, elle assume avec autorité la garde du duché jusqu'en 1101).

220px-Robert of Arbrissel

A la mort de son mari, elle retourne pour la 2ème fois au côté de Robert d'Arbrissel jusqu'à sa mort (1116/1117).

Ermengarde revient au duché de Bretagne où elle avait l'estime de l'évêque de Rennes avec cette envie d'y construire un Fontevraud breton (plutôt Angevine que Bretonne).

Ermengarde serait enterrée avec son mari d'après les nécrologies de l’abbaye Saint-Sauveur de Redon et de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers, en 1146 à Redon.